Kelkoo Group dresse le bilan de l’année e-commerce 2020

annee_2020_ecommerce

Partagez cet article

Au début de l’année 2020, de nombreuses prédictions digitales ont été faites pour l’année à venir. Cependant, nul ne savait que nous étions à l’aube d’une pandémie mondiale, qui chamboulerait fortement le monde du e-commerce. 

La COVID-19 a changé drastiquement nos habitudes, limitant nos interactions sociales et impactant tous les secteurs du commerce, obligeant ainsi les commerçants à se tourner vers la vente en ligne.

2020 a vu de nombreux e-commerçants devenir dépendants du « paid search » et du trafic affilié. Kelkoo Group a notamment constaté une augmentation du trafic de 18% en glissement annuel (Year on year) depuis le premier confinement en mars 2019.

 

Les points positifs de 2020

2020 débutait déjà sur une forte tendance de croissance sur les différentes catégories e-commerce. L’arrivée du coronavirus a ensuite accentué cette tendance en bouleversant considérablement la demande et les comportements d’achat.

Les données de tracking des ventes ont démontré que de nombreux marchands se sont adaptés pour capter cette nouvelle demande exceptionnelle, notamment sur les catégories suivantes, qui sont celles ayant enregistré les plus fortes performances :

 

Bébé & enfants + 24 %
C’est le plus grand pourcentage de croissance. Une augmentation de 24% en glissement annuel (Year on year) que nous attribuons au « COVID-19 baby-boom ». Pour le premier confinement, et avec la fermeture des écoles, les consommateurs ont voulu optimiser les équipements et les zones de jeu pour leurs enfants. 
Maison & Jardin + 23 %
Les produits d’entretien se sont révélés être incontournables pendant la pandémie et les différents confinements, avec une augmentation de 23% en glissement annuel en France. L’investissement dans l’électroménager et l’équipement de maison a été boosté avec l’augmentation du temps passé chez soi et des nouvelles activités qui en ont découlées. 
Ordinateur et
logiciels
+ 17 %
En France, nous avons constaté une augmentation de 17% en glissement annuel sur cette catégorie. Les consommateurs ont en effet beaucoup investi dans l’optimisation de leur espace de travail à la maison. Pour 2021, alors que de plus en plus d’entreprises adoptent le travail à distance, nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive.

 

 

Qui sont les grands perdants ?

 

Voyage – 62 %
Comme attendu, c’est l’industrie du voyage qui a été la plus impactée avec une baisse de consommation de 62% observée par Kelkoo Group. Cependant, avec le lancement des programmes de vaccination dans de nombreux pays, nous pouvons attendre qu’un renforcement de la confiance des consommateurs et qu’une réouverture des frontières pourraient entraîner un pic d’activité pour ce secteur. 
Téléphones mobiles – 20 %
Bien que 2020 nous ait présenté l’Apple iPhone 12 et le Samsung Galaxy Fold 2, la catégorie des téléphones mobiles en France a connu une baisse de 20% en glissement annuel. Serait-ce le résultat de l’émergence des outils de vidéo-conférence ou simplement d’une frilosité des consommateurs qui ont souhaité économiser sur ce poste de dépenses ? Quoi qu’il en soit, cela a montré qu’il était temps pour les vendeurs de téléphones mobiles de repenser leur stratégie.
Mode – 19 % pour les chaussures
La mode est une catégorie qui a souffert en général, mais certains produits ont été plus impactés que d’autres. C’est le cas des chaussures, qui ont connu le déclin le plus élevé avec une baisse de 19% en glissement annuel. Avec le confinement et le télétravail, les consommateurs ont-ils échangé leurs baskets contre des pantoufles en 2020 ?

 

Les attentes pour 2021

Nous sommes convaincus que la crise du COVID-19 a créé un changement profond dans les comportements de consommation et que de nouvelles habitudes continueront d’émerger en 2021.

De nombreuses études montrent les bénéfices de l’investissement en période de ralentissement économique. Alors que de nombreux marchands suspendent leur activité, il est important de s’interroger sur la pertinence de ce choix. . En effet, une baisse de la demande peut entraîner une baisse des CPCs et un affaiblissement de la concurrence, et par conséquent de nouvelles opportunités pour votre activité.  

La pandémie a accéléré l’éloignement inévitable des consommateurs vis-à-vis des magasins physiques. Alors que nous entrons en 2021 avec beaucoup d’espoir, l’investissement dans sa stratégie digitale pour développer ses ventes en ligne devient essentiel. 

 

Article co-construit avec les équipes de Kelkoo Group

Découvrez les offres spéciales de notre partenaire Kelkoo Group

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

L'invité Shoppingfeed

Le blog Shoppingfeed donne la parole aux partenaires !

Ces articles pourraient également vous intéresser

La gestion des stocks avec Shoppingfeed

Améliorer sa logistique est un sujet central pour toute entreprise d’e-commerce. La gestion des stocks peut avoir…

Lire la suite

Stratégie omnicanale e-commerce : Comment optimiser le parcours de vos clients ?

En 2020, les acteurs français du e-commerce ont réalisé un chiffre d’affaires de plus de 100 milliards…

Lire la suite

Quelles places de marché pour quels business ?

Lorsqu’une entreprise se lance sur les marketplaces, l’une des questions les plus courantes est de savoir comment…

Lire la suite

Inscription à la newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées par Shoppingfeed pour me transmettre la newsletter mensuelle.